16 rue Thiers - 55120 Clermont-en-Argonne

06 33 47 02 71 - 06 95 04 88 39 avenirargonne@argonne-pnr.fr

J-1 avant la course !!!

J-1 avant le départ de la course, la “traversée de l’Argonne” !!!

Vous pourrez suivre en direct toute l’actualité de l’événement en temps réel sur notre site ici, et sur notre page Facebook !

(pour tout renseignement, contactez-nous demain au 06.33.47.02.71)

 

Plus de 120 kilomètres, en 12 heures, en courant : voilà très exactement ce que va tenter de réaliser Romain Sophys, un membre de l’association “Argonne parc naturel régional” ce samedi 6 mai. “Depuis un mois je fais à peu près entre 100 et 150 kilomètres par semaine donc l’équivalent de la traversée je le fais en une semaine, pour pouvoir la faire le jour J en 12 heures”, explique Romain Sophys. Le départ est prévu à 5h30 depuis l’étang du Grand Morinval à Laheycourt, dans la Meuse. Et tout au long du parcours, du nord au sud de l’Argonne, le sportif espère être rejoint. Par des amateurs de course à pied ou des amateurs de VTT. “J’ai déjà de nombreux contacts avec des gens qui veulent faire en VTT, c’est le moyen de transport le plus simple pour pouvoir le faire entièrement, ou en courant une partie… sachant qu’il faut compter 12 kilomètres à l’heure de moyenne sur le plat”, souligne Romain Sophys. Une dizaine de bénévoles de l’association “Argonne parc naturel régional” seront présents pour encadrer le défi en quelque sorte, mais aussi aider au ravitaillement. Et l’idée c’est aussi de faire mieux connaître l’Argonne.

Un parc naturel à cheval sur trois départements

Un territoire à cheval sur 3 départements –la Marne, les Ardennes et la Meuse– et l’association milite depuis 2009 pour la création d’un Parc naturel régional. Le périmètre du projet, c’est 220 000 hectares dont 87 350 hectares de forets (soit près de 40 % du périmètre). Alors qu’est-ce que ça implique un parc naturel régional ?

Vous pouvez construire, chasser, cueillir des champignons ou installer une entreprise, mais en tout cas le parc est là pour veiller à ce que le développement économique soit accompagné par l’Europe, la région, l’Etat et de veiller également à ce que ça se fasse pas au détriment du patrimoine culturel et naturel.(…)Le rapport de l’association doit être remis en juin auprès de la région Grand Est.

 Grichka Levy, le salarié de l’association Argonne Parc naturel régional

(Sources France Bleue)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.