16 rue Thiers - 55120 Clermont-en-Argonne

Une démarche participative

UN  PNR EST UN OUTIL DE DÉVELOPPEMENT AU SERVICE DE SON TERRITOIRE, IL EST CRÉÉ ET GÉRÉ PAR SES HABITANTS ET ACTEURS.

L’association de préfiguration du Parc Naturel Régional d’Argonne a opté pour une démarche participative de construction du projet. Ce choix rend le travail plus complexe mais aussi plus riche de contacts humains, ce qu’un bureau d’étude professionnel aurait eu plus de mal à créer. Cette méthode participative a déjà suscité la curiosité de plusieurs autres projets de PNR lancés en France.

La démarche participative d’Argonne-PNR repose sur 4 facteurs essentiels :

  • La mixité du Conseil d’Administration et un fonctionnement transparent

Le Conseil d’Administration de l’association est composé de 50 sièges répartis dans 5 collèges. Ce partage entre 23 représentants des collectivités et 27 représentants des habitants et acteurs socio-économiques permet de penser la meilleure adaptation du projet de PNR aux attentes de chacun.

Les réunions du Conseil d’Administration, tout comme le reste des réunions statutaires de l’association sont publiques et ouvertes à tous.

  • Des groupes de travail ouverts à tous

Les groupes de travail thématiques, les groupes projets, ont comme objectifs de participer à la construction de l’étude de faisabilité, tout en menant des actions de visibilité sur le terrain. Ces groupes permettent à chacun de venir participer en travaux en fonction de ses envies et de ce qu’il souhaite apporter.

  • Un appui permanent sur des instances partenaires

L’association Argonne-PNR bénéficie d’un accompagnement permanent par des structures institutionnelles. Celles-ci peuvent fournir des informations nécessaire à l’étude de faisabilité, y apporter des corrections et avis… Des partenariats sont aussi ponctuellement mis en place sur certaines manifestations (Projet « Plus d’Arbres, plus de vie ! » avec l’ONF ; « Fête de la Nature » avec l’Espace Info Energie de Meuse, Journée technique avec l’ADEME…).

Parmi ces partenaires, la Région et les Départements jouent aussi un rôle majeur et accompagnent l’association dans son projet et sur la conduite de l’étude de faisabilité.

  • Une étude de faisabilité contributive

L’Étude de faisabilité est la première étape dans la création d’un PNR. C’est elle qui permettra à la Région, puis dans un second temps à L’État, de reconnaître l’Argonne comme un territoire à valeur patrimoniale exceptionnelle et faisant face à des enjeux économiques forts. L’étude devra également démontrer que les acteurs locaux sont prêts à s’engager ensemble pour porter un projet de territoire commun et vertueux.

Cette étude est conduite par le chargé de mission de l’association, qui s’appuie sur les apports des groupe-projets, des instances partenaires, des bénévoles… C’est cette dimension contributive qui donnera toute sa valeur à l’étude, et démontrera la volonté forte des acteurs Argonnais de voir leur territoire reconnu pour sa richesse exceptionnelle, et accompagné face aux difficultés qu’il rencontre.


L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ :

UN DOCUMENT PILIER OUVERT À TOUTES LES CONTRIBUTIONS

L’ASSOCIATION ARGONNE-PNR,
LE FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL ORGANISÉ AUTOUR DE L’ÉTUDE DE FAISABILITÉ :