16 rue Thiers - 55120 Clermont-en-Argonne

La GTA 2018 le récit…

LA GTA* 2018 (La Grande Traversée de l’Argonne*)


Récit d’une aventure ; introduction…

C’est suite au succès de la Traversée de l’Argonne 2017

que l’association Argonne Parc Naturel Régional a décidé de renouveler cette année cet évènement sportif et convivial qui a désormais le mérite de réunir les argonnais des Ardennes, de Marne et de Meuse !

L’an dernier, Romain Sophys, était venu nous proposer ce défi sportif : traverser l’Argonne en courant en une journée. Outre l’aspect fédérateur d’un tel évènement sur le territoire argonnais, ce fut l’occasion de faire connaitre le projet de l’association et des acteurs, administrés, bénévoles et adhérents qui le portent.

Le 6 Mai 2017 le top départ fut donné à Laheycourt aux premières lueurs du jour, pour arriver à  Le Chesne en fin de soirée où chacun, coureurs, VTTistes et accompagnateurs ont pu se retrouver et féliciter le champion.


La nouvelle formule 2018

 

Cette année nous avons donc souhaité élargir l’événement à un plus large public en proposant de traverser l’Argonne, du nord au sud cette fois,  mais chacun à son rythme, en un jour ou en une semaine avec une « arrivée groupée » de tous les participants pour la clôture de l’événement.

La règle était simplement d’opter pour un moyen de déplacement écologique (vélo, course, randonnée, cheval…etc.) tout en suivant le parcours balisé entre le 26 mai et le 3 juin, pour être présent le dimanche 3 juin à Givry-en-Argonne.

 

Il était également possible de parcourir la totalité du tracé, ce qui représentait un peu plus de 100km, ou juste un tronçon, c’est pourquoi le dernier jour des navettes étaient disponibles pour amener les randonneurs et VTTistes vers 4 points de départ :

  • Le Chesne (08)(début du circuit)
  • Buzancy (08)
  • Varennes-en-Argonne (55)
  • Sainte-Ménehould (51)

Voir le parcours sur la carte ci-dessous :

 


Pour récupérer les documents .gpx (avec ou sans altitude) demandez-les auprès de nos techniciens !

 


Le départ en centre-ville du Chesne…à 5h30 !

En autonomie ne voulait pas dire tout seul, en effet un peu plus d’une dizaine de VTTistes ont commencé ensemble le 3 juin à partir du centre-ville, sur la Place du Parlement au Chesne vers 5h45 du matin. Parmi eux, nous avons retrouvé Romain Sophys et certains coureurs qui l’avaient déjà accompagné l’an passé comme Guillaume Queval, adjoint au maire de la commune.

 

D’autres avaient déjà parcouru une partie du tracé à pieds plus tôt dans la semaine, comme Jean-Pierre Masi et son groupe de randonneurs partis le jeudi pour faire la GTA en 3 jours en marchant. Pour s’organiser entre eux les participants se sont servis du formulaire en ligne mis en place depuis la plateforme dédiée d’Helloasso.com qui était à leur disposition pour consulter les rendez-vous, covoiturages et autres renseignements remplis déjà par d’autres inscrits.


Le « peloton de tête »

Le dimanche 3 juin notre équipe a pu suivre de près les coureurs.

Ce jour-là étaient également mis en place tout au long de la traversée des points de passage, indiqués par les panneaux aux couleurs de l’événement, et auprès desquels le camion de ravitaillement les attendait. C’est Romain Discrit et son collègue du FJEP (Foyer des Jeunes et d’Education Populaire) de Vouziers qui ont mis à notre disposition la toute dernière acquisition du centre : un camion de restauration tout neuf. Boissons fraiches, barres chocolatées et fruits secs ont été distribués aux participants, qui  ont pu apprécier de se ravitailler à heures régulières sous cette cuisante chaleur !

 

Non loin de là suivait « Zoé »,la voiture électrique prêtée par le concessionnaire Renault de Sainte-Ménehould et qui était à cette occasion à disposition de tous pour essai. Olivier Aimont, président d’Argonne-PNR et Grichka Levy, chargé de mission, ont eux aussi transporté à bord de ce véhicule une partie des provisions pour les ravitaillements.

Voilà donc le « peloton de tête » lancé à la découverte du parcours ! 9 vélos et un coureur qui, lui, a alterné course et VTT avec son co-équipier durant la journée.

D’autres VTTistes, partis le matin de Sainte-Ménehould pour rejoindre Le Chesne puis suivre le parcours balisé de la GTA, sont venus grossir les rangs de ce peloton.

Le coup d’envoi !

 


Les premiers villages traversés

Une fois la brume matinale disparue de la campagne ardennaise, nos sportifs du dimanche ont rejoint Châtillon-sur-Bar, puis Authe et Autruche.

Progressivement les groupes se sont espacés, laissant entre eux des intervalles d’une heure voire plus.

Passé Germont, où le tracé traversait le hameau sur la route principale, les VVTistes arrivaient sur le nouveau circuit des « castors » à l’entrée du village d’Harricourt.

Sur ces anciennes sablières de Bar-les-Buzancy et d’Harricourt on peut observer, si l’on est chanceux et discret, une petite colonie de castors  récemment installée !

Passés ces petits étangs, en suivant le balisage mis en place par les bénévoles de l’association, le parcours longe le camping de la Samaritaine pour déboucher à la sortie de Buzancy près de l’ancien château.


De Thénorgues à Saint-Juvin sur la route des abbayes…

La route des abbayes est en effet visible sur une partie de l’Argonne, de Buzancy au nord à Apremont quelques kilomètres plus au sud. On peut remarquer la série de panneaux indiquant le circuit « Route des Forêts, des Lacs et des Abbayes » en traversant Buzancy, Beffu-et-le-Morthomme, Marcq, Fléville, Exermont, Châtel-Chéhéry et Apremont. Cette route retrace les anciennes voies monastiques et permet aux touristes qui l’empruntent de découvrir tous les grands édifices religieux ardennais du XIIIe siècle…

Nos coureurs ont-ils pris le temps d’admirer au passage la superbe église fortifiée de Saint-Juvin datant du XVIIe siècle et classée monument historique en 1920.

Sur le coteau opposé ils ont regagné  Châtel-Chéhéry, où le Café pour Tous et Annick Houllemare les attendaient pour une petite pause restauration, mais le premier peloton n’a pas pris le temps de s’arrêter, bien décidé à se surpasser !

 


Le RDV des « bouffes semelles » à Varennes

 

A Varennes-en-Argonne, sur la place de l’église  les membres du club local « Les Bouffe Semelles » organisaient leur marche annuelle en forêt (dans les bois du Bel Orme et de la Haute Chevauchée). Leur départ coïncidait avec l’arrivée de notre navette pour le tronçon Varennes-Givry et certains randonneurs ont pu entamer la marche, quand d’autres ont rejoint à vélo les VTTistes ardennais.

En sortant de Varennes, direction la Haute-Chevauchée ! 


Quelques témoignages sur la Haute Chevauchée…

Cette partie ombragée reste la section offrant le plus  fort dénivelé de tout le parcours. Suite aux conflits de la Grande Guerre le sol forestier est bosselé, même sur les sentiers et chemins blancs. Nous attendons les premiers VVTistes avec le camion de ravitaillement en face de l’Ossuaire. Romain Sophys qui était en tête a pris du retard à Varennes-en-Argonne à cause d’une crevaison qui l’a obligé à changer de roue. Il nous livre quelques mots au point de passage :

 

Une partie du parcours sur la Haute Chevauchée suit le GR14, mais passé l’Ossuaire, où nous sommes stationnés, le tracé dévie pour rejoindre Lachalade par le chemin de la côte Notre-Dame. Passé la Biesme, il passe en Marne et arrive à Florent-en-Argonne par le nord. Cette année, en traversant des sites et villages atypiques, même les VVTistes qui filaient à vive allure ont pu admirer au passage l’extraordinaire patrimoine architectural de notre Territoire !


Sur la route de « Menou »

Après les ravitaillements en cœur de village comme à Lachalade et Florent-en-Argonne, où nos bénévoles, que l’on remercie chaleureusement, ont encouragé et soutenu les participants durant cette journée, c’est vers Sainte-Ménehould que la course se dirige… Cette petite cité de caractère emblématique de l’Argonne est la plus grosse ville du territoire juste devant Vouziers dans les Ardennes.

Sans passer par le centre-ville, où la circulation aurait été difficile, en suivant le balisage, les participants ont fait un crochet par le complexe sportif l’Aquarelle et quelques centaines de mètres sur l’Allée des Couleurs, avant de regagner l’ancienne voie de chemin de fer, qui est aujourd’hui le GR14b et qui longe l’Aisne jusqu’à Givry-en-Argonne.


Les derniers kilomètres jusqu’à Givry-en-Argonne

Les derniers kilomètres sont les plus longs, c’est ce que vous diront tous les sportifs, de Sainte-Ménehould jusqu’à l’arrivée il faut compter deux heures à vélo en ayant un bon rythme.

Ce dernier départ de « Menou » pour les randonneurs arrivés en navette est le plus important. Une grande majorité des participants de cette GTA 2018 a réalisé cette partie de traversée Sainte-Ménehould – Givry-en-Argonne, en passant par Verrières, Châtrices, Villers-en-Argonne, Ante, Le Vieil Dampierre et la Neuville-aux-Bois.

 

Cette partie du parcours offre une vue des plus bucoliques, avec des paysages argonnais typiques mêlant prairies vallonnées, champs et forêts. Un régal pour les yeux qui vient consoler d’une chaleur approchant les 27 degrés au soleil !


L’arrivée à Givry-en-Argonne et le tour de l’étang

Après avoir longé l’étang du village, nos premiers VTTistes arrivent à Givry-en-Argonne aux environs de 15h (bien avant l’heure de pointe prévue à 17h) ce qui laisse du temps pour se ravitailler et se doucher dans les locaux du Val d’Ante mis à disposition à cette occasion.

 

 

A Givry, une boisson fraîche était offerte aux sportifs par « L’Espérance » au passage sous l’arche d’arrivée qui débouchait sur la place du village, où un petit marché, des animations et une buvette (merci à Séverine de « La Gaudriole » pour son aide) permettaient d’attendre les courageux coureurs.

Pour les moins sportifs un tour de l’étang était proposé même si la chaleur en a dissuadé plus d’un !


Sur la place…

 

On retrouvait les fidèles locaux : Les divers produits de la miellerie Chambron, les pâtés croûtes, tartes au maroilles et autres délices de Bruno Cellier.

L’invitation au restaurant « Aux Cocottes d’Argonne » et à ses Nuits Insolites, une présentation des activités diverses du Val d’Ante  le centre de séjours et de loisirs du village. Les Amis du Verre d’Argonne ont projeté leurs vidéos, dans la salle des fêtes, près de Mme Collet, la doreuse de cadres d’Eclaires et de M. Dommartin, Maire du Vieil Dampierre, qui en a étonné plus d’un avec sa passion pour la fabrication de guitares.

 

« La Hardonnerie », venue de Vauquois, présentait son action pour le bien-être des animaux de ferme,  « Argonne-Madagascar » proposait de l’artisanat malgache « Handi-chiens » cherchait des familles d’accueil pour l’éducation de jeunes chiens, Rail et Avenir présentait un petit film sur la mobilité en Argonne, Aux Joly Cycles proposait ses vélos électriques.

 

De Bussy-le-Repos sont venus un fabricant de jeux en bois et une créatrice de bijoux fantaisie et les responsables de « Go-France » sont venus de Reims pour présenter l’application mobile qui fait (re)découvrir le territoire, tout en s’amusant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le groupe « A corps de Rue » (voir leur site : http://www.acorpsderue.fr/) a assuré une joyeuse ambiance sur la place pendant plus de 2 heures : on ne pouvait rêver meilleure conclusion à cette journée !

 


Le repas convivial bien mérité en fin de journée :

A 19h, M. le Maire, Antoine Bourguignon, a remercié les sportifs, les organisateurs et les habitants qui s’étaient déplacés en nombre, en offrant à tous le verre de l’amitié, accompagné des amuse-bouche préparés par le boucher local.

 

Olivier Aimont, Président d’Argonne-PNR a tenu  à mettre à l’honneur Romain Sophys, présent une fois de plus, pour avoir été l’initiateur de cet événement en 2017. Enfin, tous les participants encore présents ont reçu leur diplôme souvenir du jour.

C’est autour d’un repas convivial préparé par le restaurant « L’Espérance » et servi dans un cadre agréable surplombant l’étang de Givry que s’est terminée cette belle journée.

On remercie tous les participants à cette Grande Traversée de l’Argonne, mais aussi les bénévoles qui ont été à nos côtés pour nous aider à l’organisation, les exposants, nos sponsors : le Super U de Sainte-Ménehould, les magasins Rocha, l’ADT des Ardennes, le Champagne Henri Giraud, ainsi que les communes de Bairon-et-ses-Environs et particulièrement Givry-en-Argonne pour l’aide apportée et la mise à disposition de ses employés et de la Salle des Fêtes.

Bravo à tous et à bientôt pour une nouvelle GTA…!

 

(…et un grand merci aux photographes de l’association Via les Vertes Voyes d’avoir été à nos côtés pour couvrir l’événement 😉 !)